Les rêves d’avant la route

Les Rêves d’avant la route

Le livre de l’exposition est enfin sorti dans toutes les bonnes librairies : l’Ascenseur Végétal, La Mauvaise Réputation, la Machine à Lire, Mollat, la Librairie Le Passeur. 

 

Bordeaux, automne 2016. Gohar, résidente d’un Centre d’Accueil de Demandeurs d’Asile, raconte son ascension du Mont Ararat en Arménie. À l’auteur Aurélia Coulaty, au photographe Pierre Wetzel, elle livre un rêve d’enfant, inassouvi. Saisie à la chambre, mise en mots, cette vision, première d’une série, réunira les deux artistes autour d’un projet de livre commun : Les rêves d’avant la route. Une partie de ce travail en cours est présentée ici : sujets de l’exposition, les hommes qui vous regardent sont demandeurs d’asile. Tous sont dans l’attente, en France, d’une résolution au regard de leur trajectoire personnelle ; cette résolution habite les corps et le présent, instruira l’avenir. Mais ce qu’ils confient ici, ce sont leurs rêves affranchis de l’actualité, conçus bien avant la tourmente. Leurs rêves individuels, personnels, absolus, leurs idéaux d’enfance ou créations nocturnes, leurs vœux uniques… Tandis que l’Histoire contemporaine fige les représentations, uniformise les migrants, leur attribue des aspirations fonctionnelles, Aurélia Coulaty et Pierre Wetzel visent à mettre en lumière ce qui fait la particularité des sujets : le vaste champ onirique de l’inconscient. Cela apparaît dans les sillages et coulures de l’ambrotype, cela surgit du fond des mots : avant d’être sur la route ils ont d’abord été des vivants.

Achat en ligne sur  : http://www.pierrewetzel.com/news/vente-de-photos/